« pour la qualité , le goût et les saveurs des produits de nos terroirs »

21 janvier 1793 une naissance

veau-guillotine

Le 21 janvier 1793, place de la Révolution …

une naissance !

 

Le « rasoir national » a fait le boulot.
Le chef « Capétien » est montré par le bourreau,
Comme les oreilles du taureau
En fin de Corrida pour exciter les badauds.
 
Louis , l’ex « roi-cochon » des humoristes, ainsi croqué, 
Dont le gibet par la décollation, sépara du corps, la tête, 
Pour que PALLOY , dit « le Patriote », en fit une fête.
 
Celle des banquets pour rassembler les républicains.
Avec du vin pour faciliter les échanges,
Liberté, égalité, fraternité pour nourrir du débat, l’esprit !
Et l’estomac avec une tête de veau et de la charcuterie !
Histoires à 2 balles, musiques, danses, que de mélanges.
 
Le bien manger, autre sujet d’importance, nous unit,
La convivialité, le partage, la franche amitié nous relient.
 
Pour votre dévotion à ces racines,
Veaux et Mariannes mes amis, je vous remercie,
En gardant pour ce CAPET une certaine empathie
Que la République, pour être, fit perdre .. « l’ouïe ».
Le Chancelier-Gouverneur .