« pour la qualité , le goût et les saveurs des produits de nos terroirs »

La presse et nous

 
aqui                                                             aqui-1
Histoire de tête Le Fil
L’éditoBrèves
SAVEUR  La Confrérie rochelaise, une histoire de tête coupée et de veau bien cuisiné
18/05/2016 | Ce lundi 16 mai la Confrérie rochelaise de la tête de veau a porté haut et fort son amour de la bonne chère et des grandes tablées.
aqui_0002
Les confréries ont arpenté et arpenteront toute la semaine les allées du Salon de l’Agriculture, intriguant les visiteurs par leurs costumes traditionnels. Ce lundi, c’est dans une ambiance bon enfant que la Confrérie de la pomme du Limousin, celle des vins de Saint-Romain en pays bordelais et libournais et la Confrérie rochelaise de la tête de veau ont fait la promotion de leur produits du terroir. Cette dernière a particulièrement séduit par sa verve républicaine et enjouée. Petit focus.
La tête de veau, c’est une longue histoire… Une fable qui remonte précisément au 21 janvier 1793, jour où Louis XVI fut raccourci d’une tête. Quel rapport me direz-vous ? C’est que, en 1794, lorsque furent créés les tout premiers banquets républicains, les convives décidèrent d’y déguster des oreilles de cochon, référence au défunt roi surnommé « le roi Cochon », et manière de célébrer la victoire sur l’absolutisme. C’est avec l’avènement de la Seconde République en 1848 que, par un tour de passe-passe non-élucidé, le porcin est remplacé par une tête de veau. Cette tradition, la Confrérie rochelaise de la tête de veau la reprend à son compte en 2004. Depuis, cette bande de copains convoquent chaque année, le premier dimanche après le 21 janvier, un grand et convivial banquet.
Une lutte contre la malbouffe
Mais tout n’est pas que folklore. Les joyeux compères ont érigé la tête de veau en étendard contre la malbouffe. Ils courent les marchés, foires et autres salons pour prêcher la bonne parole et « valoriser le travail de ces passionnés d’authenticité, de nos traditions agricoles et artisanales que sont nos petits producteurs, éleveurs, transformateurs », explique fièrement le président Alain Degorceix. « Nous nous activons dans la promotion de la qualité, du goût et des saveurs des produits de nos terroirs », poursuit-il. Dans cet esprit, ils seront présents à Bordeaux Bastide du 30 septembre au 2 octobre dans le cadre de la Semaine du Goût. Mais surtout, ils lancent le 11 et 12 mars 2017 à La Rochelle le tout premier championnat d’Europe de la meilleure tête de veau créative, de la fraise de veau créative ainsi que des meilleurs ris de veau créatifs. Toujours dans cet esprit festif qui fait leur succès.                                               
                                                                                                                  Par Aude Le Genti
 
Aux côtés d’Alain ROUSSET Président de la Région de la Nouvelle Aquitaine , les représentants de la Confrérie invitée , pour  personnifier le Poitou-Charentes appuyée de la Confrérie de la Pomme du Limousin pour le Limousin et de la Confrérie de Saint-Romain en Bordelais et Pays Libournais pour l’Aquitaine .
aqui_0001
lspb1200-017_1
Afin de lire les Echos de la Triperie et l’article du Concours, cliquez sur ce lien Les Echos de la Triperie n°4