« pour la qualité , le goût et les saveurs des produits de nos terroirs »

L’Hymne de la Confrérie et autres hymnes

tete-de-veau-en-coeur
Nous , on aime la tripaille ,
Boire et bien manger , ger , ger ,
Apéro et cochonnaille ,
Pour nous allécher , cher , cher .
Dans son assiette fumante , pour la déguster , ter , ter ,
La tête de veau , la tête de veau ,
Chaude la tête de veau !
 
 
Héritiers des sans-culottes ,
D’la Révolution , tion , tion ;
Sommes des patriotes ,
Du sud au septentrion , ion , ion ,
Combattons la malbouffe , pour sa « décollation » , tion , tion ,
Par la tête de veau , la tête de veau ,
Chaude la Tête de veau !

Chevaliers des confréries

Paroles et musique David Olaizola

 

Salut a vous confrères de tous les horizons

Bienvenue a tous en cette maison

Que ce moment partage nos vies et nos passions

Et même les secrets de nos traditions

 

Refrain

Défenseurs d’un terroir et de nos vrais produits

Garants du bien vivre et de la vrai vie

Pour l’avenir nos enfants seront bien munis

Grâce à vous chevaliers des confréries.

 

Messeigneurs, gentes dame, écoutez bien ceci

Le meilleur aujourd’hui nous réunit

La fête et l’amitié entre tous les pays

C’est ce qui rendra la vie plus jolie

 

 

Se Canto, Hymne Occitant

Air sur internet : Nadau

 

 

Dessous ma fénestro                                              Devant ma fenêtre

Y ’ a un aousélou                                                    Il y a un oisillon

Touto la neit canto                                                Toute la nuit chante

Canto sa canson                                                    Chante sa chanson.

Refrain

Se canto qué canté                                S’il chante, qu’il chante

Canto pas per yéou                                Chante pas pour moi

Canto per ma moi                                  Chante pour ma mie

Qu’és al lèn dé yéw.                               Qui est loin de moi.

 

Aquélos mountagnos                                              Ces belles montagnes

Qué tant naoutos soon                                           Qui tant hautes sont

M’empatsoun dé bésé                                             M’empêchent de voir

Mas amours oun soun                                             Où mes amours sont.

Refrain

Baissas-bous , mountagnos !                                   Baissez-vous, montagnes !

Planos aoussas-bous !                                             Plaines, haussez-vous !

Pér qué posqui bésé                                               Pour qu’enfin je vois

Mas amours oun soun.                                            Où sont mes amours.

Refrain

Aquélos mountagnos                                              Ces belles montagnes

Tant s’abaissaran,                                                 S’abaisseront tant

Qué mas amourétos                                              Que mes amourettes

Sé rapproutsaran.                                                 Se rapprocheront.

Refrain

Abal dins la prado                                                  Là-bas au fond du pré

Y ’a un piboul troucat                                             Y’ a un peuplier troué

Lou coucut y canto                                                 Le coucou y chante

Béléou y a nisat.                                                    Il y a sûrement niché.

Refrain

Daban ma fénèstro                                                Devant ma fenêtre

Y a un améliè                                                          Il y a un amandier

Qué fa dé flours blancos                                        Qui fait des fleurs blanches

Coumo dé papiè.                                                      Comme du papier.

Refrain

Si aquélos flourétos                                               Si ces belles fleurettes

Fasiou d’améllous                                                   Faisaient des amandes

Né remplirion las potsos                                        Nous en remplirions les poches

Per you et per bous.                                               Pour moi et pour vous.

Refrain

Sé n’éri hiroundello                                               Si j’étais hirondelle

Et pousquèssi boula                                               Et que je pouvais voler

Né trabessario l’aigo                                             Je traverserai la mer

Per l’ana embrassa.                                                Pour aller l’embrasser.

Refrain